des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Mar 5 Aoû - 14:41

Crépuscule


Ô mère pose ton enfant sur ton dos
Le soleil s’en est allé dormir
Assise sur le seuil
Grand-mère regarde le ciel qui s’assombrit
Ô pâle lueur à l’horizon.

Ô mère pose ton enfant sur ton dos
La voix du muezzin déchire l’air
La maison d’Allah bourdonne
Esclaves du créateur le visage vers l’Est
Les croyants confirment leur soumission
Devant le Seigneur
De l’encens qui embaume
Du couscous qui accueille.

Ô mère pose ton enfant sur ton dos
Les esprits rôdent
Le mauvais sort peut venir
La nuit descend.

Ô mère pose ton enfant sur ton dos.

Mame Seck M’Backe (Sénégal)
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

de Georges Moustaki

Message  araucaria le Mar 5 Aoû - 22:19

J'avais illustré ce texte (cette mélodie) avec la photo d'une embarcation abandonnée, avec ses filets, sur un rivage de l'île de Djerba....

PÊCHEUR

Pêcheur, pêcheur, pêcheur d'amour
Pêcheur, pêcheur à la tombée du jour
Tout seul, tout seul sur un bateau de bois
Tout seul, tout seul je suis seul avec moi

Dans mes filets ce sont des diamants
Ce sont les larmes de l'océan
Mais au matin elles s'évaporent
Le coeur léger je rentre au port

Pêcheur, pêcheur d'amour
Pêcheur, pêcheur à la tombée du jour
Tout seul sur un bateau de bois
Tout seul, je suis seul avec moi

Tout seul je vais où me pousse le vent
La terre est si loin derrière ou devant
Et personne ne m'attend nulle part
Ma vie n'est faite que de départs

Pêcheur, pêcheur d'amour
Pêcheur, pêcheur à la tombée du jour
Tout seul sur un bateau de bois
Tout seul, tout seul, je suis seul avec moi

Lorsque la mort viendra me chercher
Qu'elle me brise contre un rocher
De mes filets qu'elle fasse un linceul
J'y dormirai tout seul

Lorsque la mort viendra me chercher
Qu'elle me brise contre un rocher
De mes filets qu'elle fasse un linceul
J'y dormirai tout seul

Pêcheur, pêcheur, pêcheur d'amour
Pêcheur, pêcheur à la tombée du jour
Tout seul, tout seul sur un bateau de bois
Tout seul, tout seul, je suis seul avec moi
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  Darybrumes le Mar 5 Aoû - 22:49

JE SUIS SUR CHAT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
avatar
Darybrumes
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 279
Age : 47
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Tout ce que je peux.
Humeur : Joyeuse. Humour au maximum
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Mer 6 Aoû - 0:05

demandé par Charlestone :

Charles Beaudelaire


Spleen : J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans

J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.

Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans,
De vers, de billets doux, de procès, de romances,
Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances,
Cache moins de secrets que mon triste cerveau.
C'est une pyramide, un immense caveau,
Qui contient plus de morts que la fosse commune.
- Je suis un cimetière abhorré de la lune,
Où comme des remords se traînent de longs vers
Qui s'acharnent toujours sur mes morts les plus chers.
Je suis un vieux boudoir plein de roses fanées,
Où gît tout un fouillis de modes surannées,
Où les pastels plaintifs et les pâles Boucher,
Seuls, respirent l'odeur d'un flacon débouché.

Rien n'égale en longueur les boiteuses journées,
Quand sous les lourds flocons des neigeuses années
L'ennui, fruit de la morne incuriosité,
Prend les proportions de l'immortalité.
- Désormais tu n'es plus, ô matière vivante !
Qu'un granit entouré d'une vague épouvante,
Assoupi dans le fond d'un Saharah brumeux ;
Un vieux sphinx ignoré du monde insoucieux,
Oublié sur la carte, et dont l'humeur farouche
Ne chante qu'aux rayons du soleil qui se couche.
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Mer 6 Aoû - 0:06

Spleen : Je suis comme le roi d'un pays pluvieux

Je suis comme le roi d'un pays pluvieux,
Riche, mais impuissant, jeune et pourtant très vieux,
Qui, de ses précepteurs méprisant les courbettes,
S'ennuie avec ses chiens comme avec d'autres bêtes.
Rien ne peut l'égayer, ni gibier, ni faucon,
Ni son peuple mourant en face du balcon.
Du bouffon favori la grotesque ballade
Ne distrait plus le front de ce cruel malade ;
Son lit fleurdelisé se transforme en tombeau,
Et les dames d'atour, pour qui tout prince est beau,
Ne savent plus trouver d'impudique toilette
Pour tirer un souris de ce jeune squelette.
Le savant qui lui fait de l'or n'a jamais pu
De son être extirper l'élément corrompu,
Et dans ces bains de sang qui des Romains nous viennent,
Et dont sur leurs vieux jours les puissants se souviennent,
Il n'a su réchauffer ce cadavre hébété
Où coule au lieu de sang l'eau verte du Léthé.
(Charles BAUDELAIRE (1821-1867)
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Mer 6 Aoû - 0:08

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)
(Recueil : Les fleurs du mal)

Spleen : Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.


Voilà Charly bonne nuit avec "Les fleurs du mal"
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  Charlestone le Mer 6 Aoû - 1:33

renal a écrit:Charles BAUDELAIRE (1821-1867)
(Recueil : Les fleurs du mal)
Spleen : Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Voilà Charly bonne nuit avec "Les fleurs du mal"
Formidable Rénal ! Des poèmes qui me rappelle un temps lointain....
avatar
Charlestone
Lieutnant
Lieutnant

Masculin
Nombre de messages : 415
Age : 61
Localisation : sétif
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Prévert, toujours....

Message  araucaria le Mer 6 Aoû - 9:41

<blockquote> Déjeuner du matin
Il a mis le café
Dans la tasse
Il a mis le lait
Dans la tasse de café
Il a mis le sucre
Dans le café au lait
Avec la petite cuiller
Il a tourné
Il a bu le café au lait
Et il a reposé la tasse
Sans me parler
Il a allumé
Une cigarette
Il a fait des ronds
Avec la fumée
Il a mis les cendres
Dans le cendrier
Sans me parler
Sans me regarder
Il s’est levé
Il a mis
Son chapeau sur sa tête
Il a mis
Son manteau de pluie
Parce qu’il pleuvait
Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder
Et moi j’ai pris
Ma tête dans ma main
Et j’ai pleuré.

©1972 Editions Gallimard
Jacques PRÉVERT, Paroles (1945)
</blockquote>
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Mer 6 Aoû - 11:11

Ô PAIX

Ô Paix ! Source de tout bien,
Viens enrichir cette terre ;
Et fais qu'il n'y reste rien
Des images de la guerre.

Accorde à nos longs désirs
De plus douces destinées ;
Ramène-nous les plaisirs,
Absents depuis tant d'années,

Étouffe tous ces travaux,
Et leurs semences mortelles :
Que les plus grands de nos maux
Soient les rigueurs de nos belles ;

Et que nous passions les jours
Étendus sur l'herbe tendre,
Prêts à conter nos amours
À qui voudra les entendre.

(JEAN DE LA FONTAINE)

avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Jeu 7 Aoû - 18:50

La Marseillaise de la Paix


De l’universelle patrie
Puisse venir le jour rêvé
De la paix, de la paix chérie
Le rameau sauveur est levé (bis)
On entendra vers les frontières,
Les peuples, se tendant les bras,
Crier : il n’est plus de soldats !
Soyons unis, nous sommes frères !

Refrain :

Plus d’armes, citoyens !
Rompez vos bataillons !
Chantez, chantons !
Et que la paix
Féconde nos sillons !

Debout ! Pacifiques cohortes !
Hommes des champs et des cités,
Avec transport, ouvrez vos portes
Aux trésors, fruits de libertés (bis)
Que le fer déchire la terre,
Et, pour ce combat tout d’amour,
En nobles outils de labour
Reforgeons les armes de guerre.

(Cette parodie catégorique de « la Marseillaise » publiée dans l’Almanach de la paix en 1892, a été reproduite récemment par Odette Thibaut dans « Non à la guerre, disent-elles »)
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Jeu 7 Aoû - 19:28

Les poèmes que je mets en ce moment sont tirés d'un livre que je lis en ce moment "Les plsu beaux poèmes pour la Paix. de Jean Pierre Lemesme.

Soleil


Je te donne mon souffle
Et la dernière flamme.
Et je prends ta chaleur
Pour oublier le noir, l’inconnu et la peur.
Je te donne
La course de mon cœur
Le dessin des cheveux sur la plage des draps.

Je veux prendre ta vie dans mon sang.
Je veux perdre ma vie dans tes mains.
Je m’en vais poignardée
Dérivant dans tes veines
Et je renais en flamme
Et te ferme les yeux.

Tu es aveugle. Pour mieux voir
Quand tu chavires avec nous un soleil éclaté :
Je suis plus près que tu ne crois.

(Madeleine Riffaud)
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Toujours dans "PAROLES"

Message  araucaria le Jeu 7 Aoû - 22:21

Sables mouvants





Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s'est retirée
Et toi
Comme une algue doucement caressée par le vent
Dans les sables du lit tu remues en rêvant
Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s'est retirée
Mais dans tes yeux entrouverts
Deux petites vagues sont restées
Démons et merveilles
Vents et marées
Deux petites vagues pour me noyer.




Jacques Prevert
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une chanson cette fois

Message  araucaria le Jeu 7 Aoû - 22:40

Les feuilles mortes
Paroles: Jacques Prévert. Musique: Joseph Kosma 1946


Regarder la Vidéo


Oh ! je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis.
En ce temps-là la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle.
Tu vois, je n'ai pas oublié...
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi
Et le vent du nord les emporte
Dans la nuit froide de l'oubli.
Tu vois, je n'ai pas oublié
La chanson que tu me chantais.

{Refrain:}
C'est une chanson qui nous ressemble.
Toi, tu m'aimais et je t'aimais
Et nous vivions tous deux ensemble,
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais.
Mais la vie sépare ceux qui s'aiment,
Tout doucement, sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis.

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi
Mais mon amour silencieux et fidèle
Sourit toujours et remercie la vie.
Je t'aimais tant, tu étais si jolie.
Comment veux-tu que je t'oublie ?
En ce temps-là, la vie était plus belle
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.
Tu étais ma plus douce amie
Mais je n'ai que faire des regrets
Et la chanson que tu chantais,
Toujours, toujours je l'entendrai !

{Refrain}
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une poésie grecque contemporaine

Message  araucaria le Ven 8 Aoû - 5:49

UN COUTEAU




J'ai toujours avec moi, serré dans ma ceinture,

un couteau africain joliment ouvragé,

de ceux qui par là-bas font de belles blessures,

et que m'avait vendu un vieux marchand d'Alger.


Je m'en souviens, de ce vieux-là, dans son repaire :

on l'aurait cru sorti d'un tableau de Goya,

parmi son bric-à-brac, les fripes, les rapières,

et croassant d'une voix rauque en charabia :


«Ce couteau-là, dit-il, que tu veux acheter,

arrive accompagné d'histoires plutôt moches :

chacun le sait ici, tous ceux qui l'ont porté

un jour ou l'autre ont tué quelqu'un qui leur est proche.


C'est lui qu'avait Don Basilio pour tuer sa femme,

la trop belle Do?a Julia l'ayant trompé ;

c'est avec lui qu'un soir, Don Antonio l'infâme

frappa son frère en douce et ne l'a point loupé.


Puis un Maltais jaloux tue sa jeune maîtresse ;

un Rital perce un Grec, un bosco, qui en meurt ;

le couteau vient chez moi, changeant de main sans cesse.

J'en ai vu dans ma vie, mais lui, j'en ai trop peur !


Il a une ancre et un blason gravés, regarde.

Tiens-le : il n'y a pas plus léger, plus nerveux.

Mais si j'étais toi... Oui, mieux vaut que je le garde...

— Combien ? — Sept francs, pas plus. Tiens, puisque tu le veux !»


J'ai un petit poignard serré dans ma ceinture,

une étrange lubie pour lui m'emplit d'amour ;

mais moi qui n'ai jamais haï de créature,

je ne tuerai personne — ou bien moi-même, un jour...


Nikos Kavvadias
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ronsard (1524-1585): Sonnets pour Hélène

Message  setamir le Ven 8 Aoû - 15:36

Ronsard (1524-1585)





Sonnets pour Hélène (1578):
« Quand vous serez bien vieille... »
.

Les Sonnets pour Hélène (Hélène de Surgères) ont été publiés en 1578. Ce recueil comprend cent onze sonnets et quatre autres poèmes répartis en deux livres.


1 Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz chantant mes vers, en vous émerveillant :
« Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle.
»


5 Lors vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de Ronsard ne s'aille réveillant,
Bénissant votre nom de louange immortelle.
Je serai sous la terre, et fantôme sans os.
»


10 Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ;
Vous serez au foyer une vieille accroupie,
Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain :
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.
»


(Orthographe modernisée)
avatar
setamir
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  setamir le Ven 8 Aoû - 15:54

[quote="araucaria"]
Les feuilles mortes
Paroles: Jacques Prévert. Musique: Joseph Kosma 1946


Regarder la Vidéo

J'ai regardé la vidéo. Interprétation parfaite. Merci
avatar
setamir
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Ven 8 Aoû - 18:25

L’espoir est une veilleuse fragile

Sur cette terre vouée au désastre
Nous tenons nous résistons
Nous nous arc-boutons
Contre vents et marées
Défiant le soleil des armes
Son éclat meurtrier.

Car il faut persister persister sans fin
Dans l’âpreté des jours
Comme si l’on ne devait jamais mourir..

Dans ce poème ce n’est pas moi qui vous parle,
Dans ce poème ce n’est pas ma voix que vous entendez
Mais ce qui me traverse et me maintient :
L’ombre désespérée de la beauté
Cet Espoir infini au cœur des hommes.

Car dans nos mains qui tremblent
Cette petite lueur d’Espoir,
Est une veilleuse fragile
Au cœur de la nuit carnassière.

(Bernard Mazo)
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  renal le Ven 8 Aoû - 18:27

L’accoucheuse



La nuit dans le sous-sol

D’un immeuble détruit

S’entasse une foule de blessés

Meurtris par la bombe atomique.

Pas même une bougie

L’odeur de sang se mêle

A celle des cadavres.

On étouffe, l’air est imprégné

De sueur et vibrant de gémissements.

Une voix au ton étrange, s’élève

Tout à coup : « Un bébé va naître »

Dans ce sous-sol pareil

Aux fins fonds de l’enfer.

Une jeune femme commence

A sentir les douleurs,

Que faire dans un tel noir

Sans une seule allumette.

Tout le monde s’inquiète pour elle,

Chacun oubliant sa propre souffrance.

Alors une blessée gravement atteinte

Se met à dire : « Je suis sage-femme,

J’ai l’habitude d’accoucher »

C’est ainsi que vint au monde

Une vie nouvelle dans les ténèbres de l’enfer,

Et ainsi que mourut

La sage femme, couverte de sang,

Sans atteindre l’aube.

« Je ferais naître cet enfant

Oui je ferais naître cet enfant

Même au sacrifice de ma vie »



(Sadako Kurihara mars 1946


Vraiment quelle leçon de courage !!!! on est tout petit devant ça !!!
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 50
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En début d'après-midi, Sétamir, vous nous offriez

Message  araucaria le Ven 8 Aoû - 22:17

une célèbre et magnifique poésie de Ronsard. Il me semble que les années n'a pas de prise sur certaines oeuvres qui sont immortelles et intemporelles. Un peu plus récent quand même, mais cependant classique, je vous offre ce soir quelques vers de Lamartine :

La fenêtre de la maison paternelle

Autour du toit qui nous vit naître
Un pampre étalait ses rameaux,

Ses grains dorés, vers la fenêtre,
Attiraient les petits oiseaux.

Ma mère, étendant sa main blanche,
Rapprochait les grappes de miel,
Et les enfants suçaient la branche,
Qu'ils rendaient aux oiseaux du ciel.

L'oiseau n'est plus, la mère est morte ;
Le vieux cep languit jaunissant,
L'herbe d'hiver croît sur la porte,
Et moi je pleure en y pensant.

C'est pourquoi la vigne enlacée
Aux mémoires de mon berceau,
Porte à mon âme une pensée,

Et doit ramper sur mon tombeau.
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lamartine.....

Message  araucaria le Ven 8 Aoû - 22:26

Le lézard
Sur les ruines de Rome.

Un jour, seul dans le Colisée,
Ruine de l'orgueil romain,
Sur l'herbe de sang arrosée
Je m'assis, Tacite à la main.

Je lisais les crimes de Rome,
Et l'empire à l'encan vendu,
Et, pour élever un seul homme,
L'univers si bas descendu.

Je voyais la plèbe idolâtre,
Saluant les triomphateurs,
Baigner ses yeux sur le théâtre
Dans le sang des gladiateurs.

Sur la muraille qui l'incruste,
Je recomposais lentement
Les lettres du nom de l'Auguste
Qui dédia le monument.

J'en épelais le premier signe :
Mais, déconcertant mes regards,
Un lézard dormait sur la ligne
Où brillait le nom des Césars.

Seul héritier des sept collines,
Seul habitant de ces débris,
Il remplaçait sous ces ruines
Le grand flot des peuples taris.

Sorti des fentes des murailles,
Il venait, de froid engourdi,
Réchauffer ses vertes écailles
Au contact du bronze attiédi.

Consul, César, maître du monde,
Pontife, Auguste, égal aux dieux,
L'ombre de ce reptile immonde
Éclipsait ta gloire à mes yeux !

La nature a son ironie
Le livre échappa de ma main.
Ô Tacite, tout ton génie
Raille moins fort l'orgueil humain !
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un dernier Lamartine

Message  araucaria le Ven 8 Aoû - 22:32

La vigne et la maison

La porte où file l’araignée,
Qui n’entend plus le doux accueil,
Reste immobile et dédaignée
Et ne tourne plus sur son seuil;
Les volets que le moineau souille,
Détachés de leurs gonds de rouille,
Battent nuit et jour le granit;
Les vitraux brisés par les grêles
Livrent aux vieilles hirondelles
Un libre passage à leur nid !

Leur gazouillement sur les dalles
Couvertes de duvets flottants
Est la seule voix de ces salles
Pleines des silences du temps.
De la solitaire demeure
Une ombre lourde d’heure en heure
Se détache sur le gazon :
Et cette ombre, couchée et morte,
Est la seule chose qui sorte
Tout le jour de cette maison !

Efface ce séjour, ô Dieu ! de ma paupière,
Ou rends-le-moi semblable à celui d’autrefois,
Quand la maison vibrait comme un grand cœur de pierre
De tous ces cœurs joyeux qui battaient sous ses toits.

À l’heure où la rosée au soleil s’évapore
Tous ces volets fermés s’ouvraient à sa chaleur,
Pour y laisser entrer, avec la tiède aurore,
Les nocturnes parfums de nos vignes en fleur.

On eût dit que ces murs respiraient comme un être
Des pampres réjouis la jeune exhalaison;
La vie apparaissait rose, à chaque fenêtre,
Sous les beaux traits d’enfants nichés dans la maison.


Ces poésies je les ai apprises à l'école primaire, il y a..... Embarassed je n'ai pas assez de doigts aux mains pour compter les années...mais je les ai aimées, ne les ai pas oubliées et me les récitent parfois!
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  setamir le Sam 9 Aoû - 22:04

La fenêtre de la maison paternelle

Autour du toit qui nous vit naître
Un pampre étalait ses rameaux,

Ses grains dorés, vers la fenêtre,
Attiraient les petits oiseaux.


Ah! Je me souviens de ce poème de Lamartine. On nous l'a fait apprendre par cœur je ne sais plus quand. (1964/65/66 ou 67 ?). Merci
avatar
setamir
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contemporaine, certainement

Message  araucaria le Dim 10 Aoû - 7:57

(je ne suis pas pudique au point de cacher mon âge), j'ai récité ces vers à la même période, sur les bureaux à deux places, en bois et métal, de l'école primaire, avec un trou pour l'encrier de porcelaine, et l'encre versée par la "maîtresse" depuis une grande bouteille de verre....Ah, les plumes "sergent-major, les buvards, les pleins et déliés, et les "patés" parfois sur les cahiers, et les doigts tachés...une autre époque....
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

un poème classique connu de tous

Message  araucaria le Mar 12 Aoû - 15:17

Le lac



Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

" Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

" Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !

Alphonse de Lamartine
avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une amie a évoqué hier

Message  araucaria le Mar 12 Aoû - 15:51

sur son blog, cette chanson d'Yves Montand.

Je vous l'offre.....Un peu chaud sans doute pour faire du vélo sur les routes de Kabylie....mais faisons comme ci....

A bicyclette


Regarder la Vidéo


Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
A bicyclette
Nous étions quelques bons copains
Y avait Fernand y avait Firmin
Y avait Francis et Sébastien
Et puis Paulette

On était tous amoureux d'elle
On se sentait pousser des ailes
A bicyclette
Sur les petits chemins de terre
On a souvent vécu l'enfer
Pour ne pas mettre pied à terre
Devant Paulette

Faut dire qu'elle y mettait du cœur
C'était la fille du facteur
A bicyclette
Et depuis qu'elle avait huit ans
Elle avait fait en le suivant
Tous les chemins environnants
A bicyclette

Quand on approchait la rivière
On déposait dans les fougères
Nos bicyclettes
Puis on se roulait dans les champs
Faisant naître un bouquet changeant
De sauterelles, de papillons
Et de rainettes

Quand le soleil à l'horizon
Profilait sur tous les buissons
Nos silhouettes
On revenait fourbus contents
Le cœur un peu vague pourtant
De n'être pas seul un instant
Avec Paulette

Prendre furtivement sa main
Oublier un peu les copains
La bicyclette
On se disait c'est pour demain
J'oserai, j'oserai demain
Quand on ira sur les chemins
A bicyclette



avatar
araucaria
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : bastia
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des poésies ou chansons que je trouve belles et que je veux partager

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum