contes de Noël pour Saraby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

contes de Noël pour Saraby

Message  renal le Lun 15 Déc - 12:19

Le petit sapin de Noël

C’est l’histoire d’un petit sapin qui rêvait de grandir pour pouvoir allez chez les Hommes où il pourrait servir de sapin de Noël. Les autres arbres, plus vieux, et avec une plus grande expérience, lui expliquèrent que ce n’était pas si bien que ça. Mais le petit sapin, qui ne voulait pas croire les anciens, n’eut pas longtemps à attendre.

En effet, pour son plus grand plaisir, des enfants vinrent avec leurs parents choisir un sapin pour embellir le salon. Les enfants eurent le coup de foudre pour le petit sapin.

Il fut coupé, puis emmené dans la salle de séjour des parents et des enfants où il fut décoré.

Après cette séance de décoration du petit sapin, il brillait de mille feux.

Noël se rapprochait, tout le monde admirait le sapin..

Le jeune sapin pensait : “Tous ses grands sapins avaient tord” et il releva ses branches pour qu’il soit admiré encore plus.

Jusqu’en janvier, il trôna dans le salon ; mais il commença à perdre ses aiguilles.
Plus personne ne le regardait, ne le touchait où même ne ramassait ses petites aiguilles. Puis, toute la famille décida de mettre le sapin à la cave. Le sapin commença à devenir triste et à regretter d’avoir été choisi.

Après quelques jours d’attente qui lui parurent une éternité, le sapin fût replanté. Quelle joie pour lui de retrouver sa bonne vieille terre fraîche qui lui avait tant manqué pendant ces longs jours où il était resté enfermé à la cave !!

Mais tout à coup, il comprit que sa famille l’avait laissé bien au frais à la cave, pour mieux le conserver
Comme ça, chaque année, on le déterrerait pour le remettre dans le salon. Il vécut heureux parmi sa famille d’Hommes. Et oui, finalement, les grands arbres avaient tort, certains Hommes sont bons !



avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 51
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes de Noël pour Saraby

Message  renal le Lun 15 Déc - 12:22

Le Noël de P'tite Pomme

P'tite Pomme était un enfant très sage. Il était tout rond avec de belles joues roses. C'est pourquoi on l'appelait P'tite Pomme.
Il habitait une petite maison dans la montagne, tout près d'une grande forêt de sapins. Aussi P'tite Pomme partait souvent se promener. Il mettait son bonnet rouge à pompon et allait rendre visite à ses amis de la montagne
Parfois, en chemin, une coccinelle venait se poser sur son doigt.Alors, sans bouger, P'tite Pomme lui chantait :
" Coccinelle, belle demoiselle ! ". Puis la coccinelle toute joyeuse s'envolait en pensant qu'il était bien gentil.
Car tout le monde connaissait et aimait P'tite Pomme.
Les petits et les grands sapins murmuraient :
" Voilà P'tite Pomme ! Bonjour P'tite Pomme ! ".
Et tous les animaux répétaient en coeur :
"Bonjour P'tite Pomme ! ". Lorsqu'il s'asseyait dans la forêt, tous les animaux s'approchaient de lui. Les oiseaux, les écureuils, les lapins et même les papillons !
Tous ensembles ils écoutaient les vieux sapins qui connaissaient beaucoup de belles histoires...
Mais voici ce qui arriva un jour à P'tite Pomme.
C'était la veille de Noël. P'tite Pomme avait alors 6 ans. Ses parents étaient partis en ville et il était resté tout seul. Sa maman lui avait dit d'être sage et P'tite Pomme avait promis d'attendre gentiment leur retour.
ll avait d'abord joué dans la neige avec ses camarades d'école puis était rentré à la maison. Il s'était amusé un peu avec son chat et avait fait du coloriage...
Puis quand le soir tomba, il commença à s'ennuyer et alla regarder par la fenêtre.
Il se dît alors qu'il pourrait faire une surprise à son papa et à sa maman en allant à leur rencontre.
Il mit son bonnet rouge à pompon et partit sur le petit sentier.
En le voyant sortir, les sapins se demandèrent où il pouvait bien aller si tard..
Sur le chemin, P'tite Pomme guettait mais n'apercevait toujours pas ses parents
Et tout à coup, tout devint noir.
La nuit était tombée bien vite et P'tite Pomme décida de rebrousser chemin pour rentrer à la maison. P'tite Pomme avait de petites jambes et marcher dans la neige était difficile. Mais il était courageux. Parfois il s'enfonçait jusqu'aux genoux et il était fatigué. Puis soudain il arriva devant un grand sapin : il avait perdu le sentier. Il faisait nuit, il était perdu et il avait froid.
P'tite Pomme se mit à pleurer. C'est alors que le grand sapin l'entendit sangloter.
Il le toucha de ses grandes branches et le reconnut tout de suite.
P'tite Pomme s'est perdu ! " dit-il à ses voisins. Et les sapins répétèrent aux écureuils et aux lapins :" P'tite Pomme s'est perdu ! ". Le grand sapin souleva P'tite Pomme sur ses grandes branches et avec son voisin, il le berça. Pour qu'il ne prenne pas froid, les écureuils et les lapins vinrent se blottir contre lui pour le réchauffer.
Avec tous ses amis autour de lui et bien au chaud, P'tite Pomme se sentit rassuré et il s'endormit
Mais les vieux sapins savaient que c'était la nuit de Noël et ils voulaient que P'tite Pomme ait aussi sa fête de Noël.
Alors ils guettèrent l'arrivée du Père-Noël.
Dès qu'ils virent son traîneau, ils l'appelèrent et lui expliquèrent la mésaventure de P'tite Pomme.
Le Père-Noël savait que P'tite Pomme était un garçon très sage.
Alors avec l'aide d'un nuage de neige, il garnit le plus grand sapin de la forêt d'étoiles et de fils d'argent. Puis il demanda à madame la Lune de l'éclairer. Et tout doucement le Père-Noël réveilla P'tite Pomme.
Alors il ouvrit ses yeux et fut
émerveillé de voir le grand sapin d'argent qui brillait et éclairait toute la forêt
Le lendemain matin, ses parents le retrouvèrent endormi dans les sapins. De retour à la maison P'tite Pomme trouva dans ses souliers des chocolats et des tas de joujoux. Plus tard il raconta à ses camarades ce que lui avait apporté le Père-Noël.
Il parla des jouets et des chocolats ...mais aussi du grand sapin d'argent. Un sapin immense, plus haut que sa maison et tout brillant. Mais personne ne voulut le croire. Pourtant c'était bien vrai. P'tite Pomme était si gentil avec ses amis de la forêt qu'il avait eu un cadeau extraordinaire : un magnifique sapin d'argent qui avait illuminé pour lui cette belle nuit de Noël.



avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 51
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes de Noël pour Saraby

Message  renal le Lun 15 Déc - 18:54

L’enfant du soir

Un enfant, dans les rues du froid, regarde les vitrines de Noël : tous ces beaux jouets, toutes ces lumières qui dansent dans un décor de joie, toute cette richesse, ces chants, ce scintillement et ces jeux de miroirs, ce n’est pas pour lui, mais pour les autres qui qu’ils soient.
D’une vitrine à l’autre, c’est le même triste regard, le même cœur qui mendie un parfum de sécurité, un petit sourire autre que narquois.
Dans les rues du gel, un soir, il rencontre un autre enfant mendiant, plus jeune encore. Il oublie sa peine et lui passe son foulard, ses gants.
Le plus jeune lui déclare : « Ni amour ni bonheur ici-bas. Patience. Ton cadeau de Noël sera grand. Bientôt la Joie pour personne autant que pour toi. » Puis il ajoute, « Suis-moi, je cherche un oiseau rouge qui n’a pas peur du froid. Il est heureux quand il voit que des personnes pensent à lui et cherchent sa compagnie. Il leur accorde alors trois faveurs, même les plus inaccessibles, car rien ne lui est impossible. »
Ils partent chacun de leur côté à la recherche de l’oiseau rouge. Ils scrutent longtemps, plusieurs jours et plusieurs semaines, les parages. Ils jettent en vain du pain sous les arbres, espérant qu’il viendrait le manger. Ils sifflent en vain comme des rossignols, espérant l’attirer. Ils marchent, marchent, découvrent enfin des traces de pattes, comme des étoiles sur la neige. Ils les suivent et arrivent l’un en face de l’autre dans un cimetière. Ils lèvent la tête, cherchent dans les branches et l’aperçoivent, juché sur un sapin vert. Ils ne pensent plus à leur quête qui a duré plusieurs semaines. Ils le saluent gentiment et lui offrent chacun la moitié du seul croissant qui leur restait.
Profondément touché par ce geste, d’autant plus qu’il provenait de la part de deux enfants pauvres et transis de froid, il leur dit : « Mes amis, vous ne m’avez pas cherché pour rien. Maintenant que vous m’avez trouvé et offert ce que vous avez de plus précieux, je suis prêt à vous rendre heureux. Faites trois vœux chacun, ils seront exaucés. »
Le plus vieux, qui était orphelin, hésite un moment, puis formule de tout son cœur cette demande : « Je veux une maman bien douce qui puisse m’aimer tendrement. Puis, je veux vivre avec elle dans une grande maison bâtie sur une montagne. Puis, je veux une ferme tout autour avec beaucoup d’animaux : des vaches, des bœufs, des chèvres, des moutons, des poules, des poussins, des chats, des chiens, des oiseaux… »
À l’instant même, il est transporté sur une montagne, dans une grande maison, telle qu’il la rêvait, entourée d’une grande ferme avec beaucoup d’animaux, où une belle et jeune maman l’appelle tendrement parce que c’est l’heure du souper. Il est très heureux et se sent tout de suite chez lui. Il saute embrasser sa maman qui le couvre de caresses et de baisers. Jamais il n’avait connu une telle étreinte, jamais il n’avait senti la chaleur d’une telle poitrine qui l’accueille. Il est émerveillé devant la beauté de la maison et devant la variété des animaux dans la ferme. Il y a des vaches, des bœufs, des chèvres, des moutons, des poules, des poussins, des chats, des chiens, des oies, des canards, des lapins, etc. Tout était vert dans ce pays ! L’hiver avait disparu. Un lac d’un bleu argenté brillait derrière les arbres. En outre, il remarqua qu’il portait des vêtements propres et de beaux souliers bien vernis. Il ne rêvait pas. C’était bien la réalité.
Le plus jeune, lui aussi orphelin, voyant son ami de quelques semaines disparu d’un coup, demande à son tour : « Je veux être son petit frère. Puis, je veux avoir le même père, riche et affectueux. Je veux avoir aussi une petite sœur pour lui peigner chaque jour ses longs cheveux. »
À l’instant même, il est transporté sur la même montagne, dans la même grande maison entourée de la même grande ferme. Là, son papa l’appelle tendrement. Il appelle aussi sa petite sœur, aux cheveux longs et dorés, qui jouait dehors, parce que c’était l’heure du souper. Il est tellement heureux d’être là et se sent tout de suite chez lui. Il voit son « frère », saute embrasser son père qui le couvre de caresses et de baisers. Jamais il n’avait connu une telle étreinte qui l’accueille. Il enlace ensuite sa petite sœur, belle comme une poupée. Il est émerveillé de la beauté de la maison et de la variété des mets qui l’attendent dans la salle à dîner. Il remarqua à son tour qu’il portait lui aussi des vêtements propres et de beaux souliers bien vernis. Ils mangèrent tous à table en riant. Le cauchemar était terminé. Ils pouvaient vivre maintenant en paix.
Les deux jeunes orphelins vécurent ensemble, avec leur nouvelle famille, heureux, sous un même toit. Ils oublièrent la misère de leurs premières années. Ils n’ont plus revu l’oiseau rouge, mais, dans leur cœur, ils entendent parfois sa voix.
(Bernard Antoun) Extraits du recueil )
Mémoires de ciels et de vents
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 51
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes de Noël pour Saraby

Message  saraby le Mar 16 Déc - 20:47

Salut Renal, je te remercie pour les contes de noël que tu m’as écrit, tu sais que je les ai imprimés, pour les lire tranquillement. Et je te ferai un petit résumé de chacun.
avatar
saraby
HDT
HDT

Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 21
Localisation : setif
Date d'inscription : 06/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes de Noël pour Saraby

Message  renal le Mar 16 Déc - 21:51

Tu sais ma puce, tu peux les lire aussi pour le plaisir !!! mais tu fais comme tu veux. Je pense que pour toi c'est aussi bientôt les vacances, est-ce que vous fêtez Noël ?

Bisous
avatar
renal
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 51
Localisation : saint denis
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes de Noël pour Saraby

Message  saraby le Jeu 18 Déc - 20:21

Salut Renal, nous les musulmans on fête pas la Noël
avatar
saraby
HDT
HDT

Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 21
Localisation : setif
Date d'inscription : 06/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes de Noël pour Saraby

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum