Barack Obama à la Maison blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Barack Obama à la Maison blanche

Message  Charlestone le Mar 20 Jan - 21:51


Et voilà...Plus de 2 millions ont assisté a l'investiture de Barack Obama a la présidence des États Unis d'Amérique. Un orateur hors forme. Il a prononcé un discours formidable, et a touché aux diverses problèmes des américains et du monde.
Il a fait appel surtout aux espoirs et non aux peurs des américains avec beaucoup de solennité de communion avec ce brave peuple berné par un Bush honni par son peuple et de tout les peuples du monde par sa politique désastreuse.
Le Président Barack Obama propose nouvelle approche avec le monde musulman. Il lance même que l'armée américaine quittera l'Irak d'une façon responsable. Cela est un message très fort aux Irakiens qui aimeraient que les militaires américains quittent leur pays.
Il prévient les "extrémistes" qu'ils ne pourront jamais vaincre et qu'ils perdront a la longue. Alors gars aux aventuriers !
"Un pays ne peut pas prospérer en ne favorisant que les plus prospères" dit-il et semble donner beaucoup d'espoir aux démunis de son pays.
Je pense qu'un nouveau chapitre soit tourné dans l'histoire américaine et de l'histoire du monde.


Dernière édition par Charlestone le Mar 20 Jan - 22:26, édité 2 fois
avatar
Charlestone
Lieutnant
Lieutnant

Masculin
Nombre de messages : 415
Age : 62
Localisation : sétif
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  rosinette le Mar 20 Jan - 22:18

c'est un président déterminé que nous avons vu aujourd'hui !
il a bien précisé ses intentions, il ne laissera rien au hasard,je fait le voeux que l'on ne l'empêche pas de faire ce qu'il a prévu de faire , et qu'aucun illuminé ne viennent arrêter le cour de sa vie!
cet homme est je pense, le SEUL a pouvoir rassembler toutes les religions, toutes les nations, toutes les croyances, avec respect mutuel!
alors c'est une période d'espoir qui s'ouvre pour le monde ! sachons l'apprécier et faire en sorte qu'il réussisse dans tous les domaines, car de là seulement , dépendra l'équilibre du Monde!
avatar
rosinette
Lieutnant
Lieutnant

Nombre de messages : 419
Age : 72
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  Darybrumes le Mer 21 Jan - 12:07

Il n'aura pas la tâche facile.

Entre les promesses, les espoirs et ce qui est réalisable, il y a un grand pas.

Arriver au pouvoir, comme Nicolas Sarkosy, en pleine crise mondiale est une situation peu enviable Jeunes et fougueux, il ne pouvait y avoir d'autres profils parmi la brochette de prétendants, âgés, mous, pensant déjà à la retraite. Où aux honneurs dûs à leu rrang.. Sans faire de vagues. Passer la Présidence dans un doux ronron, creusant un peu plus le "trou noir" !

Le monde a besoin d'un coup de balai, d'opérations chirurgicales, de coups de poings sur la table, pour secouer la léthargie, les intérêts personnels...

Il y aura des erreurs, c'est normal. Des individus accrochés "à leurs avantages acquis", des pressions, financières et autres, pour freiner toute réforme.

Ils ont eu tous les deux la bonne idée de s'entourer de personnages de l'oppostion. Muselant ainsi les seuls adversaires qui auraient pu les contrecarrer et retarder l'évolution (qui sera très douloureuse) vers un monde moderne, où la couleur de peau ne sera plus un critère et où le terme de "gauche-droite" ne sera plus une barrièe.

Il faut redonner le goûts aux citoyens de se battre pour les bonnes causes, ne pas se laisser enfermer dans l'assistanat. "Secouer le cocotier" comme on dit.

Penser à l'avenir, ensemble. Il faut de grandes tragédies pour prendre à bras le corps des problèmes non résolus, dans une douce quiétude. .D'un mal il sort un bien. Ne laissons pas passer cette "chance douloureuse", dépassons nos petites querelles d'un autre âge !

C'est utopique! Bien sûr ! Mais il faut bien commencer... la descendance continuera. L'avenir de l'humanité sera ce que les humains en feront.
avatar
Darybrumes
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 279
Age : 48
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Tout ce que je peux.
Humeur : Joyeuse. Humour au maximum
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  setamir le Jeu 22 Jan - 21:47

LIBERTE du Jeudi 22 Janvier 2009

Par : Merzak Tigrine

Il suscite un élan d’espoir et d’optimisme inégalé, tel un Messie
Barack Obama : gare à la grande désillusion !




Au-delà de la cérémonie d’investiture historique, le nouveau président des États-Unis est attendu comme un “superman” en mesure de résoudre d’un coup de baguette magique toutes les crises qui secouent le monde. Ce trop-plein d’espoir ne risque-t-il pas de déboucher sur un grand désenchantement ?

À voir les réactions positives suscitées par son entrée à la Maison-Blanche ce mardi, Barack Obama semble être Le Messie tant attendu pour remettre le monde sur les rails. Il faut dire qu’il a fait tellement d’annonces dans son discours inaugural mardi soir, qu’il donne l’impression de posséder des solutions miracles à tous les maux de l’Amérique en particulier et de l’humanité de manière générale. Rares ont été les capitales, si l’on excepte Moscou, Téhéran ou la Havane, à afficher une certaine prudence, à ne pas voir en Obama l’homme de tous les défis.
L’espoir ne semble pas avoir de limites, tant les applaudissements fusent de partout, y compris de parties habituées à critiquer l’Amérique à la moindre occasion. Même les islamistes pakistanais, connus pour leur haine envers Washington, ont salué les annonces de Barack Obama, notamment celle relative aux relations qu’il envisage d’établir avec les musulmans.
Ainsi, le parti pakistanais Jamaat-i-Islami (JI) a salué, hier, sa déclaration d'adopter une “nouvelle approche” envers le monde musulman “basée sur l'intérêt et le respect mutuels”. “Nous apprécions beaucoup cette proposition”, a déclaré à la presse Khurshid Ahmed, vice-président du parti JI, réputé pour son opposition à la politique de l'ex-Administration américaine. Certes, nul ne peut mettre en doute dès maintenant les intentions de Barack Obama, tant que celles-ci ne sont pas suivies d’actes, mais est-il en mesure de tout changer comme il le promet à tout bout de champ, depuis le lancement de sa campagne électorale ? Il s’agit surtout de savoir s’il aura les coudées franches pour réaliser tout ce qu’il compte entreprendre comme opérations. Avec tous les lobbies existant aux États-Unis et les interférences qui peuvent émaner du Congrès américain, bien que les démocrates détiennent la majorité dans les deux chambres, il n’est guère évident qu’il puisse agir à sa guise. Par ailleurs, les crises héritées de George Bush sont tellement nombreuses, dont certaines nécessitent des solutions urgentes, notamment celle des finances, que Barack Obama devra faire preuve d’une grande activité pour espérer satisfaire les attentes uniquement.
Il ne faut pas être grand clerc pour savoir que la crise économique mondiale, qui affecte particulièrement les États-Unis, nécessitera une attention spéciale qui peut durer dans le temps parce que les prévisions des spécialistes en la matière ne laissent pas entrevoir d’évolution dans l’immédiat, bien au contraire, la récession n’est guère écartée. Quant à la politique étrangère américaine, tout indique que la tâche s’annonce des plus ardues au vu des conflits armés légués par George Bush en Afghanistan et en Irak, sans oublier bien sûr la grande rivalité avec la Russie, laquelle revenue en force grâce à l’amélioration de son économie, ne laissera certainement pas le champ libre à l’Administration Obama, à commencer sur le dossier du bouclier antimissiles US en Europe de l’Est, dont Moscou ne veut pas entendre parler. C’est dire que ce ne sont pas les dossiers chauds qui manqueront sur le bureau du nouveau patron de la Maison-Blanche. À partir de là, il y a lieu de savoir également, si à force de vouloir traiter tous les dossiers à la fois et rapidement, le nouveau locataire du bureau ovale ne va pas disperser ses efforts dans tous les sens sans parvenir à l’essentiel. Il faut peut-être attendre au-delà des cent premiers jours d’Obama et voir les premiers résultats pour être fixé.

Merzak Tigrine


Dernière édition par setamir le Jeu 22 Jan - 22:18, édité 1 fois
avatar
setamir
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  rosinette le Jeu 22 Jan - 21:56

le second jours de sa nomination, Obama a décidé de faire fermer la prison du Scandale!
si il fait ainsi tout ce qu'il a promis, nous allons vivre une toute nouvelle ère!
ce jeune président se trouve devant d'énorme responsabilités, et malgré que sa tâche sera difficile, nous avons pu constater lors de son discours Mardi, que c'était un homme énergique ,déterminé et qui me paraît être très exigeant pour ses collaborateurs et lui même ;
Avoir eut le cran d'annuler toutes les dernières décissions prises par Busch , ces derniers mois, prouve d'une grde force.
j'espère que nous allons assister a une autre politique Américaine, ou l'argent ne sera pas le seul critère de réussite!
L'être humain , a aussi des besoins.
L'idée de distribuer des chèques aux pauvres,pour qu'ils les dépensent dans les commerces, est une décision humanitaire, mais en même temps un relancement pour l'économie, car ces gens qui en d'autre temps, n'ont aucune possibilité de faire travailler ce secteur, de cette façon coopèrent a une avancée économique plus que nécessaire!
CONTINUEZ AINSI MONSIEUR LE PRESIDENT! et faite que l'opinion change et ne voit plus chaque Musulman comme un terroriste!
dans toutes les classes de la société, dans toutes les religions, il y a eut des extrémistes sans scrupules pour les vie humaine;
regardez en Irlande"l'ETA" et en Italie"les CCCC" etc.......
il faut rétablir la vérité et l'équilibre des infos diffusées.
avatar
rosinette
Lieutnant
Lieutnant

Nombre de messages : 419
Age : 72
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  Charlestone le Ven 23 Jan - 12:20

rosinette a écrit:CONTINUEZ AINSI MONSIEUR LE PRESIDENT! et faite que l'opinion change et ne voit plus chaque Musulman comme un terroriste!
Apparemment ce qu'il dit, il le fait ! Il propose une nouvelle approche avec le monde musulman...Celle de Bush a fait des dégâts dans le monde.
avatar
Charlestone
Lieutnant
Lieutnant

Masculin
Nombre de messages : 415
Age : 62
Localisation : sétif
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  Darybrumes le Ven 23 Jan - 13:04

-- Ne nous précipitons pas ! Il n'est à la Maison Blanche que depuis deux jours.

C'est maintenant qu'il va être confronté aux réalités. Même s'il était sincère dans ses propos de campagne électorale, il n'a pas de baguette magique. Si chacun attend des miracles "pour son propre cas", il sera forcément déçu.

Si certains problèmes se résolvent chirurgicalement, d'autres doivent se faire en douceur, progressivement. On ne peut bouleverser l'Economie, les Institutions, d'un claquement de doigt.

Seuls les dictateurs le peuvent.

La crise est mondiale et même si les USA sont en partie responsables, il ne faut pas oublier que tout le monde a suivi pour ne pas s'impliquer... suivons le leader, il trace la voie, il a tous les pouvoirs. Si quelque chose ne va pas, ce sera de sa faute, nous nous avons un fauteuil à conserver, pas de vagues... De vagues en vagues, voici le résultat.

B.Obama est jeune, dynamique, moderne, il a du charisme, c'est un tribun. Il a déjà une autre envergure que les pédécesseurs. Faisons lui confiance, mais nous savons que la tâche sera dure, parfois insurmontable. Ce qu'il pourra faire sera beaucoup, une marche ou plusieurs... à condition que nous ne restions pas assis, les "y a qu'à" sont faciles... devant la télé !

Imaginons un vieil immeuble qu'il a fallu étayer au cours des ans, moins onéreux que de vrais travaux de rénovation. Peut-on d'un coup enlever les étais ?
avatar
Darybrumes
Aspirant
Aspirant

Féminin
Nombre de messages : 279
Age : 48
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Tout ce que je peux.
Humeur : Joyeuse. Humour au maximum
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  rosinette le Ven 23 Jan - 13:58

oui, bien sur la tâche serra difficile, mais il me paraît être de paroles ce qui est déjà un grd point, en plus, il semble ne pas être homme a se laisser influencer par des courant négatifs, il a de la force de persuasion,de l'intelligence et surtout beaucoup de bonne volonté. Il est aussi jeune et ambitieux NON POUR LUI? MAIS POUR SON PAYS! ce qui est tout de même très différent, les autres vieux croutons qui le précédaient, ne réagissaient au' rythme de leur compte en banque ! MONEY MONEY! rien d'autre! les êtres humains n'ont jamais comptés pour eux, la preuve, cette horrible prison de Guantanamo????
au 21emme siècle ! une honte, quand on a pu voir la façon dont ces soldat d'un pays soi disant "CIVILISE" ont traités ces prisonniers???
bien sur il y a là de vrai terroriste! bien sur il faut les punir! mais est ce la la manière,
j'ai toujours entendu dire que la violence engendre la violence!
ils ont droit a un procès équitable et que la justice fasse son travail, mais pas ça!
nous ne sommes plus aux temps des lynchages tout de même!
avatar
rosinette
Lieutnant
Lieutnant

Nombre de messages : 419
Age : 72
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  Charlestone le Ven 23 Jan - 14:04

Darybrumes a écrit:-- Ne nous précipitons pas ! Il n'est à la Maison Blanche que depuis deux jours.
C'est juste ! Mais j'ai seulement dit: qu'il avait promis de fermer le camp de Delta a Cuba. Il l'a fait en premier. Pas facile a faire. C'est un signe fort pour le monde ! Les droits de l'Homme doivent reprendre leurs places aux USA d'abord et.... dans le monde.
Darybrumes a écrit:Seuls les dictateurs le peuvent.
Et si c'était vrai ?! On aurait soutenu aujourd'hui un démocrate-dictateur
Darybrumes a écrit:La crise est mondiale et même si les USA sont en partie responsables...
Oui, la politique libérale et a leur tête le capital américain, est assurément responsable des faillites actuelles des politiques financières dans le monde. Obama dit "Yes, we can !" Alors nous disons "Oui, ils peuvent !"

Darybrumes a écrit:B.Obama est jeune, dynamique, moderne, il a du charisme, c'est un tribun. Il a déjà une autre envergure que les pédécesseurs.
L'espoir des gens dans le monde repose essentiellement sur ce que tu dis si bien Brumes !
avatar
Charlestone
Lieutnant
Lieutnant

Masculin
Nombre de messages : 415
Age : 62
Localisation : sétif
Date d'inscription : 06/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  setamir le Ven 23 Jan - 22:03

La Presse (Canada)
23 janvier 2009

Par Isabelle Hachey

Table rase sur les années Bush


D'un coup de crayon présidentiel, Barack Obama a signé hier la fin des détentions secrètes, interrogatoires musclés et autres entorses aux droits et libertés pratiquées par les États-Unis, au nom de la guerre au terrorisme, sous le règne de George W. Bush.
Le président Obama a non seulement ordonné hier la fermeture du camp de Guantánamo, mais aussi de toutes les prisons secrètes maintenues par la CIA aux quatre coins du monde. Depuis 2002, l'agence de renseignement y détenait et y interrogeait des suspects terroristes au mépris des lois américaines et des conventions internationales.


Les Américains savent «que nous ne perpétuerons pas le mauvais choix entre notre sécurité et nos idéaux», a dit Barack Obama au cours d'une cérémonie dans le bureau Ovale de la Maison-Blanche.
En rupture complète avec son prédécesseur, le nouveau président réécrit donc les règles américaines concernant le traitement de ceux que l'administration Bush avait qualifiés de «combattants illégaux» pour mieux les priver de leurs droits fondamentaux.
Barack Obama a signé trois décrets présidentiels. Le premier exige la fermeture, d'ici un an, de la prison de Guantánamo, devenue le symbole des dérives de l'administration Bush depuis les attentats du 11 septembre 2001.
Mercredi, le président avait déjà obtenu la suspension des procès devant des tribunaux militaires menés sur cette base navale américaine, située à Cuba. Il demande maintenant à son équipe de réviser le cas de chacun des 245 suspects terroristes qui y sont toujours détenus.
La tâche n'est pas simple; il faudra déterminer si les détenus peuvent être libérés, rapatriés, jugés à l'étranger ou transférés dans d'autres prisons américaines. Un véritable casse-tête, d'autant plus que certains prisonniers sont sans doute dangereux, et que peu d'entre eux seront bienvenus dans leur pays d'origine.
Un second décret ordonne la fermeture des prisons secrètes de la CIA, où des suspects terroristes ont été enfermés pendant des mois, parfois même des années. Le réseau de prisons, mis sur pied pour interroger des leaders d'Al-Qaeda, a soulevé de vives critiques de la communauté internationale. L'ancien directeur de l'agence, Michael V. Hayden, a déclaré qu'au fil des ans, «moins de 100» suspects avaient séjourné dans ces prisons disséminées un peu partout dans le monde.
D'autre part, la CIA ne pourra plus utiliser les techniques d'interrogatoires musclées que plusieurs groupes de défense des droits de l'homme considéraient comme des actes de torture. Les agents devront plutôt suivre les mêmes règles que les militaires, et se conformer au «Manuel de terrain de l'armée» lorsqu'ils interrogent des prisonniers.
Ce manuel interdit le recours aux menaces, à la coercition, aux violences physiques et à la simulation de noyade, ou «waterboarding», une technique utilisée à au moins trois reprises contre des détenus de Guantánamo.
«Les États-Unis ont l'intention de poursuivre le combat engagé contre la violence et le terrorisme, a dit le président Obama. Nous le ferons avec vigilance, nous le ferons avec efficacité, et nous le ferons dans le respect de nos valeurs et de nos idéaux.»
Le troisième décret crée un groupe de travail chargé d'établir les futures conditions de détention des suspects terroristes. De plus, un comité se penchera sur une autre pratique controversée de l'ère Bush: la «rendition», ou le transfert de suspects terroristes vers des pays qui n'hésitent pas à maltraiter les prisonniers pour leur soutirer des informations. Désormais, les États-Unis ne pourront plus sous-traiter la torture.
PROCHE-ORIENT ET AVORTEMENT
Barack Obama s'est attaqué sans tarder au conflit israélo-palestinien en nommant, hier, George Mitchell comme émissaire spécial pour la paix au Proche-Orient. En envoyant dans la région un négociateur aussi respecté et expérimenté que M. Mitchell, considéré comme l'un des artisans de la paix en Irlande du Nord, Barack Obama rompt avec la politique de George W. Bush, qui a longtemps refusé de s'impliquer directement dans le processus de paix israélo-palestinien. Mais sur le fond, M. Obama n'a pas dévié de la politique de son prédécesseur. «Soyons clairs : l'Amérique est résolue à défendre la sécurité d'Israël et nous soutiendrons toujours le droit d'Israël à se défendre contre des menaces légitimes», a-t-il dit. Barack Obama s'est par ailleurs distingué de George W. Bush en affirmant hier son engagement à défendre le droit des femmes à l'avortement, à l'occasion du 36e anniversaire de l'arrêt Roe contre Wade. «Je reste déterminé à protéger la liberté des femmes de choisir « entre avoir un enfant ou pas, a-t-il dit.

New York Times, Ap, Afp
avatar
setamir
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  setamir le Ven 23 Jan - 22:52

LE MONDE | 23.01.09 |

Gaza, envoyé spécial
Michel Bôle-Richard


A Gaza, des habitants racontent l'acharnement de l'armée israélienne sur des civils



Au sud de Zeitoun, faubourg oriental de la ville de Gaza, le quartier habité par le clan Samouni n'est plus qu'un cimetière de ruines. Seules quelques maisons sont encore debout. Vingt et une habitations et une mosquée ont été réduites à l'état de carcasses de béton et de ferraille. Tsahal est passé par Moussa Samouni, 19 ans, raconte : "Lors de l'offensive terrestre le 4 janvier, les hélicoptères ont déposé les parachutistes sur les toits. Ensuite, ils ont fait sortir tout le monde et nous ont rassemblés dans un bâtiment. Nous étions près de 120 personnes. Nous sommes restés toute la nuit. Il y avait des explosions, des coups de feu. C'était la panique totale. Les enfants pleuraient. Il faisait froid. Nous avons ouvert la porte pour aller chercher du bois. Mon père était dans la rue, mort. Les soldats nous ont ordonné de rentrer. Puis il y a eu un bombardement et ensuite un deuxième et après les obus sont tombés sur le toit. Vingt-deux personnes sont mortes. J'ai perdu mon père, ma mère, mon frère, mon oncle et plusieurs cousins. Il y avait des blessés partout qui perdaient leur sang." Moussa n'a pas été touché. Il a tenté de sortir mais il a été arrêté par les soldats qui lui ont attaché les mains et bandé les yeux. Il s'est retrouvé prisonnier avec son oncle. Cela a duré trois jours.

Trois jours d'interrogatoire. "Les soldats nous ont accusés d'être du Hamas. Ils nous ont tapé dessus. Je leur ai dit : Tuez-moi si vous pensez que je suis du Hamas. Ils ont mis des grenades dans les poches de mon oncle et derrière moi, et menaçaient de les faire exploser. Mon oncle préférait mourir par balles, a-t-il dit. Ils ont voulu nous brûler et ont mis le feu à des couvertures. On va vous faire sauter la tête , disaient-ils." Le 7 janvier au matin, tous deux ont finalement été libérés. Les soldats leur ont intimé l'ordre de ne pas dire un mot et leur ont donné des drapeaux blancs.

Après le désengagement de Tsahal le 20 janvier, les corps des 22 victimes ont été sortis des décombres et enterrés. Jeudi 22 janvier, une grande tente de deuil a été dressée au milieu des ruines pour les condoléances. Sur une toile blanche sont écrits les noms des 22 morts plus ceux de 7 autres victimes avec cette inscription : "Les martyrs du massacre de Gaza de la famille Samouni". La foule se presse dans ce décor d'apocalypse pour rendre hommage aux 29 disparus.

Dans l'une des rares maisons restées debout, les murs sont couverts d'inscriptions tracées à la craie. "La place de l'Arabe est sous terre"; "Si vous êtes un vrai Givati (unité d'élite), vous devez tuer les Arabes"; "Jérusalem-Est pour Israël". Des étoiles de David signent d'autres cris de guerre. C'est là que les soldats avaient installé leur campement et leurs postes de tir comme en témoignent les boîtes de cartouches et les sacs de sable sur la terrasse.


"C'ÉTAIT COMME UN JEU POUR LES SOLDATS"

C'est là aussi qu'un autre drame s'est déroulé. Fahed raconte : "Mon père Atiyeh a travaillé en Israël. Il parle hébreu et sait ce qu'il faut faire. Il a laissé la porte ouverte. Ils ont commencé par tirer partout. Lorsqu'ils sont entrés, les soldats nous ont demandé de lever les mains et de sortir. Ils étaient huit ou dix. C'est alors qu'ils ont tiré. Mon père a été tué sur le coup. Il avait trente balles dans le corps ! Il a été tué sous mes yeux. Tout le monde s'est mis a crier et à pleurer. Ils ont tiré à nouveau. Plusieurs autres membres de la famille ont été blessés, surtout des enfants dont mon frère Ahmed, âgé de 4 ans. Il a reçu deux balles dans la poitrine et des éclats dans la tête. Puis ils ont incendié une pièce. On ne voyait plus rien, On étouffait. Au bout de dix minutes, nous avons été autorisés à sortir et à nous diriger vers la route principale. J'avais mon frère dans mes bras. Les Israéliens nous ont craché dessus. Les ambulances ne pouvaient pas approcher. Nous avons trouvé refuge dans une maison. Mon frère Ahmed est mort."

Selon plusieurs autres témoins, cinq autres membres de la famille Samouni ont été tués par balles dont un jeune homme de 17 ans, qui était resté caché dans une maison. Certains blessés se sont vidés de leur sang. Un grand père de 75 ans est mort écrasé par un mur démoli au bulldozer.

Zahwa, la veuve d'Atiyeh, raconte en détail, les larmes aux yeux, le drame qu'elle a vécu. "C'était comme un jeu pour les soldats. Ils riaient", affirme-t-elle. Zeinab, 12 ans, qui a perdu son père, sa mère, deux frères et des cousins. Shiffa, 19 ans a également enterré son père, sa mère, sa tante et son oncle. Almassa, 13 ans, se souvient comment un soldat a tiré sur Messaouda qui avait son bébé de 6 mois dans les bras, et qui est mort. Tous ont perdu plusieurs proches.

"Pourquoi, pourquoi ?", répète Nabayia. "Il n'y avait pas de résistance, pas de combattants, pas d'armes. Quel est notre crime ? Quelle faute avons nous commise ? Que le monde entier réponde à cette question. Il ne peut plus y avoir de paix avec Israël. Mon prochain fils, je vais l'éduquer pour être un moudjahid, pour qu'il venge tous ces enfants, tous ces morts."
Interrogée, la porte-parole de l'armée, Avital Leibovitch, a assuré jeudi qu'"une enquête est en cours. Mais je veux que vous sachiez que la brigade Givati n'est pas entraînée pour tuer des femmes et des enfants et que des tirs des mortiers sont partis de Zeitoun." Le Bureau des Nations unies pour les affaires humanitaires (Ocha) avait recensé, le 8 janvier, Zeitoun parmi les "plus graves incidents" de l'offensive israélienne.

Les Samouni sont des agriculteurs. Les champs alentour ont été ravagés par les chars. Au moins 300 personnes sont aujourd'hui sans abri. "Comment voulez-vous que l'on aime les Israéliens ?, crie Mouna. Ils tuent par plaisir et personne ne dit jamais rien. Notre sang ne vaut rien. C'est le plus grand massacre commis dans la bande de Gaza. Combien de temps encore allons nous être terrorisés et massacrés ?"


Michel Bôle-Richard
avatar
setamir
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 29/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  rosinette le Sam 24 Jan - 14:32

ENCORE UNE FOIS après avoir lu ce compte-rendu,on se demande ce qui justifie ces horreurs commises par les soldats Israéliens????
cette haine qu'ils ont en eux, ne la tournent-il pas vers des femmes et des enfants, des vieux et des malades?
....uniquement par plaisir!
Alors , dites moi ce qui les différencient des SS Allemand?
RIEN! .................quand se rendront-ils compte de leur massacres gratuits, sans fondements!
la terre est assez grande pour que chacun y ai une place!
qu'une bonne fois pour toute un comité international leur adjoint une frontière,et leur attribue leur territoire a tous!
JE REMERCIE PARTICULIEREMENT SETAMIR pour venir relater ici ,ces informations qui ne sont pas toujours diffusées chez nous ;
Les médias sont manipuler par les politiques, et il est parfois difficile de faire la part des choses!
avatar
rosinette
Lieutnant
Lieutnant

Nombre de messages : 419
Age : 72
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Barack Obama à la Maison blanche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum